Lettre ouverte à S.E Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal 

Monsieur le Président de la République,

Tout d’abord je vous adresse mes chaleureuses félicitations suite à votre décision de ne pas briguer un 3eme mandat à la prochaine élection présidentielle de 2024. Cette décision sage et courageuse vous honore et consolide un acquis démocratique de haute portée.  

Monsieur le Président, aujourd’hui j’aimerais revenir sur votre bilan au Fouta notamment dans la région de Matam. Au lendemain de votre élection à la magistrature suprême, les populations du Fouta avaient beaucoup d’espoir de voir enfin le bout du tunnel après des décennies de souffrances, d’oubli et de manque de considération.  

Monsieur le Président, à l’heure du bilan des 12 ans passés à la tête du Sénégal, il serait injuste de dire que vous n’avez RIEN réalisé au Fouta, mais les populations espéraient encore mieux. Malgré votre bilan élogieux au plan national, le Fouta a tardé à décoller économiquement sous votre magistère. Ainsi, au bout de 7 ans d’exercice du pouvoir, les doléances dans la moyenne vallée restent presque intactes et ont pour noms : l’enclavement, la faiblesse du plateau médical, le chômage des jeunes, l’absence d’une politique agricole etc. Malgré ces maux, les populations du Fouta ont continué à vous soutenir politiquement et se sont activement mobilisées pour votre réélection en 2019 avec l’espoir de voir la réalisation de toutes les doléances qu’elles vous avaient soumises. Ce soutien politique du Fouta s’est prolongé même jusqu’aux dernières élections législatives. Ce qui a permis à votre coalition Benno Book Yakaar de garder la majorité à l’Assemblée Nationale.  

Monsieur le Président, nous avons encore le souvenir de votre tournée économique à Matam en juin 2021 où vous avez procédé à la pose de la première pierre de la route du Daande Mayo mais aussi celle de l’hôpital de Ourossogui. A sept (7) mois de la fin de votre règne, nous constatons avec beaucoup de regrets que les travaux de la route du Daande Mayo, de l’Université Souleymane Niang de Matam, de l’aéroport de Ourossogui ainsi que ceux de l’hôpital de Ourossogui n’avancent toujours pas.  

C’est donc vous dire, Monsieur le Président de la République, que vous quittez le pouvoir au moment où la région de Matam est en chantier, alors que vous auriez pu intégrer les doléances de la région dans vos priorités afin de finir les grands projets avant la fin de ce second et dernier mandat.  

Monsieur le Président, lors du dernier conseil des ministres à Matam, vous aviez tenu l’engagement d’inaugurer certains projets déjà entamés dans la vallée avant 2024. Cet engagement ne sera peut-être pas tenu mais nous avons espoir que ces projets verront enfin le jour au nom de la continuité de L’Etat. Les populations du Fouta garderont tout de même un sentiment de trahison car étant toujours considérées comme les « ?inguel moorowo » (les filles de la coiffeuse) d’une part. Et d’autre part un travail inachevé de votre gouvernement car les projets importants sont toujours en chantier et tardent malheureusement se réaliser au Fouta notamment dans la région de Matam. En attendant, les populations peuvent encore garder espoir car, comme le dit Arsenic : « Si l’espoir fait vivre, ceux qui vivent d’espoir meurent de faim. »   

Monsieur le Président, avant de terminer, je prie le Bon Dieu que vous puissiez finir votre mandat en bonne santé ainsi qu’à toute votre famille. Qu’Allah guide vos pas vers un avenir meilleur afin que vous puissiez davantage servir le Sénégal, l’Afrique et le monde entier.  

Yero Guisse, Citoyen Sénégalais, Ressortissant du Fouta.

yero@yeroguisse.com

77643 83 99

Facebook Comments Box
Partagez l'article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *